Lutte contre la COVID-19 au Togo: Nécessité d’intégrer les Organisations de la Société Civile (OSC) de développement dans la Coordination Nationale de Gestion de la Riposte (CNGR)

Pour gagner la bataille contre la Covid-19, l’Etat demande l’engagement de toutes les forces vives de la nation. Par contre dans les organisations de décisions, les organisations de la société civile se sentent exclues. Dans une déclaration publiée le 08 avril dernier, ces organisations réclament leur intégration à la Coordination Nationale de Gestion de Riposte au COVID-19 et ses démembrements. En effet, tout en félicitant le gouvernement pour l’ensemble des mesures déjà prises,GT-OSC-ODD, le GF2D , la FONGTO, le FODDET, l’UONGTO , Girl’s Motion, AIMES-AFRIQUE, FLORAISON, IJD, PCQVP et la FNRR signataire de la déclaration veulent pleinement jouer leur rôle dans la lutte contre la maladie à coronavirus. « Les Organisations de la Société Civile signataires de la présente déclaration engagent le gouvernement à intégrer la société civile dans la coordination nationale de gestion de la riposte au COVID-19 au Togo (CNGRCOVID-19) ainsi que dans les cellules sectorielles de gestion de la crise à pandémie de COVID-19 au plan national et local pour rendre ces structures de coordination plus inclusives, efficaces et efficientes et à prendre en compte les OSC comme des acteurs à part entière dans la mise en œuvre du plan de riposte », peut-on lire dans la déclaration. En outre ces organisations appellent le gouvernement à mettre à disposition du personnel soignant « des équipements adaptés, du matériel de protection de qualité et des tests de diagnostic rapide et à instituer un dépistage de masse ou à défaut un dépistage systématique de tous les patients se présentant dans les formations sanitaires ». Par ailleurs, elles demandent au gouvernement « veiller au respect des droits de l’homme dans la mise en œuvre des différentes mesures, en particulier dans la gestion du couvre-feu afin de préserver la cohésion nationale ». Enfin, le FODDET , la FONGTO, la FNRR, , le GF2D, Girl’s Motion, AIMES-AFRIQUE, FLORAISON, IJD, PCQVP et GT-OSC-ODD exhortent la population au respect des mesures barrières mises en place par le gouvernement notamment le lavage des mains systématique, la distanciation sociale, le port de masque obligatoire y compris le couvre-feu indépendamment de toute considération politique afin de parvenir à l’éradication rapide de la pandémie dans le pays. L’intégration de ces organisations de la société ayant déjà une maîtrise du terrain et des relais indéniables pourrait être un atout essentiel pour gagner le plus rapidement possible la bataille contre le coronavirus. Pour rappel, la CNGR Covid-19 est principalement chargé d’assurer l’application des mesures prises par le gouvernement togolais, pour une bonne gestion de la riposte au Coronavirus. Il est composé de représentants de ministères, des services et ordres de santé, du secteur privé, d’agences nationales, et de syndicats de transporteurs. Voici l’intégralité de la déclaration conjointe rendue publique par ces OSC DECLARATION CONJOINTE N°001/02020 DE LA SOCIETE CIVILE SUR LE COVID-19 Face à cette grave crise sanitaire marquée par la propagation alarmante du COVID-19 à l’échelle mondiale et l’envol des cas confirmés à la date du 06 avril 2020 au Togo avec un total de 65 cas confirmés dont 39 actifs et 23 guéris,  les Organisations de la Société Civile signataires de la présente déclaration ont entrepris sous le leadership des trois faîtières des Organisations Non Gouvernementales au Togo, notamment la Fédération des Organisations Non Gouvernementales au Togo (FONGTO), l’Union des Organisations Non Gouvernementales du Togo (UONGTO) et la Faîtière Nationale des Réseaux Régionaux d’ONG et associations de développement du Togo (FNRR), des consultations étroites sur leur contribution à la riposte contre le COVID-19 et rendent publique la déclaration conjointe dont la teneur suit :
  • Considérant le droit à la santé reconnu par la déclaration universelle des droits de l’homme notamment en son article 25,
  • Rappelant les Objectifs de développement durables (ODD) des Nations Unies en particulier l’ODD n°3 « Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge » ;
  • Considérant la constitution de la 4è République du Togo et son idéal de société fondée sur la participation populaire ;
  • Considérant aussi le PND qui vise à réaliser la vision d’un Togo émergent à l’horizon 2030 à travers la mise en œuvre des ODD dans notre pays ;
  • Considérant par ailleurs les effets de la pandémie au plan social et économique et l’extrême urgence d’une réponse appropriée permettant d’arrêter sa propagation tout en minimisant son impact économique et social sur les populations;
  • Vu les mesures barrières adoptées par le Gouvernement et leur importance vitale pour gérer au mieux la crise sanitaire ;
  • Convaincu que le succès durable de la lutte contre cette terrible pandémie requiert en plus des équipements appropriés pour les hôpitaux et le personnel soignant, une appropriation de la lutte par toutes les composantes de la nation et le respect scrupuleux par les populations des mesures barrières mises en place ;
  • Rappelant que de par leur nature, les Organisations de la société civile (OSC) sont des acteurs de développement réputés pour leur proximité avec les populations et leur rôle essentiel dans l’éducation et le changement de comportements sociaux ;
  • Rappelant aussi que dans la perspective de la riposte contre le COVID-19, plusieurs OSC ont entrepris des initiatives diverses qu’il sera bénéfique de coordonner et de mettre en synergie avec les actions du gouvernement et ses partenaires en vue d’une meilleure efficacité de la lutte contre le coronavirus;
  • Constatant que les OSC sont faiblement associées aux différents réflexions et mécanismes nationaux de coordination de la riposte contre le COVID 19 des mécanismes nationaux de coordination de la riposte contre le COVID-19 ;
  • Réaffirmant leur pleine adhésion et leur attachement à la vision d’un Togo émergent au profit des populations et après analyse des mesures barrières mises en place par le gouvernement,
  • Déclarent ce qui suit :
    • Félicitent le gouvernement pour les mesures de riposte mises en place et l’exhortent à veiller au respect strict des mesures barrières telles que le lavage des mains systématique, la distanciation sociale, le port de masque obligatoire ainsi qu’à la disponibilité de dispositifs de lavage de mains, de solutions hydroalcooliques dans tous les lieux publics notamment dans les hôpitaux, les services publics, les banques, les supermarchés etc. ;
    • Engagent le gouvernement à intégrer la société civile dans la coordination nationale de gestion de la riposte au COVID-19 au Togo (CNGRCOVID-19) ainsi que dans les cellules sectorielles de gestion de la crise à pandémie de COVID-19 au plan national et local pour rendre ces structures de coordination plus inclusives, efficaces et efficientes et à prendre en compte les OSC comme des acteurs à part entière dans la mise en œuvre du plan de riposte ;
    • Exhortent la population à respecter rigoureusement les mesures barrières mises en place par le gouvernement notamment le lavage des mains systématique, la distanciation sociale, le port de masque obligatoire y compris le couvre-feu indépendamment de toute considération politique afin de parvenir à l’éradication rapide de la pandémie de notre pays ;
    • Engagent le gouvernement à mettre rapidement à la disposition des formations sanitaires agréées et du personnel soignant des équipements adaptés, du matériel de protection de qualité et des tests de diagnostic rapide et à instituer un dépistage de masse ou à défaut un dépistage systématique de tous les patients se présentant dans les formations sanitaires.
    • Engagent par ailleurs le gouvernement à créer dans toutes les formations sanitaires des centres de prise en charge du coronavirus et à accélérer la mise en œuvre des mesures spécifiques annoncées par le Chef de l’Etat dans son discours du 1er avril 2020 au profit des catégories vulnérables en particulier les femmes, les enfants, les jeunes, les personnes handicapées, les Zémidjans en vue d’optimiser l’efficacité du confinement ;
    • Exhortent le gouvernement à prendre des mesures spécifiques pour la protection de tous les enfants et en particulier les enfants dans les centres d’accueil et ceux en situation de rue ;
    • Félicitent le personnel soignant pour son sens de patriotisme et l’encouragent à maintenir les efforts entrepris jusqu’à la victoire finale sur le COVID-19 sur la terre de nos aïeux ;
    • Appellent le gouvernement à veiller au respect des droits de l’homme dans la mise en œuvre des différentes mesures, en particulier dans la gestion du couvre-feu afin de préserver la cohésion nationale parallèlement à la guerre contre la pandémie ;
    • Félicitent les partenaires techniques et financiers pour leur appui au gouvernement togolais et les encouragent à soutenir la mise en œuvre du plan de riposte contre le COVID-19 ;
    • Sollicitent des employeurs à préserver les emplois salariés et appellent le gouvernement et les Partenaires Techniques et Financiers à accompagner les ONG et les PME dans la sauvegarde des emplois ;
    • S’engagent à renforcer leurs actions en cours et à entreprendre de nouvelles actions à leur portée y compris l’éducation et la sensibilisation de toutes les communautés pour l’adoption effective des gestes barrières contre le COVID-19 ;
    • Appellent toutes les composantes de la population togolaise à apporter leurs contributions à cette guerre implacable contre le coronavirus dans notre pays ;
    • Rassurent le gouvernement et l’ensemble des parties prenantes de la riposte contre le COVID-19 de leur disponibilité à apporter toute forme de contribution relevant de leurs compétences et dans la mesure de leurs moyens ;
    • En appellent à la conscience citoyenne de toutes celles et de ceux qui sont impliqués dans la gestion des fonds mobilisés pour la lutte contre le covid-19 à faire preuve d’intégrité, de transparence et de redevabilité dans la gestion des ressources allouées afin que notre cher pays sorte de cette pandémie avec une cohésion sociale renforcée.
Ont signé : Pour l’UONGTO,   Francis Komi AKPA                      Pour la FONGTO,    Komi ABITOR pour la FNRR, Komlan AHIANVE Pour le FODDET, Abra Akpéné DOTSE Pour le GF2D, Michèle AGUEY Pour Girl’s Motion, Badjoumbena BAKOLE Pour AIMES AFRIQUE, Dr Serges Michel KODOM Pour Floraison, Claire QUENUM Pour IJD, Edoh AGBOVE Pour PCQVP, Puis KOUGBLENOU

Add Comment